Logo Télé-Québec

15 mars 2016

Les mythes

Le test Pap démystifié

Le test Pap est un examen qui consiste à prélever des cellules du col l’utérus, la porte d’entrée de l’utérus, située au fond du vagin, afin de les analyser à l’aide d’un microscope. Le médecin fait le prélèvement en insérant doucement dans le vagin un spéculum, qui lui permet d’avoir accès au col de l’utérus. Puis, à l’aide d’un petit bâtonnet, il va chercher les cellules à la surface du col qu’il dépose sur une lame de verre qui est ensuite envoyée au laboratoire afin d’être examinée au microscope. Apprenez-en davantage sur ce test grâce à ces croyances populaires démystifiées :

Le test Pap est recommandé dès l’âge de 18 ans. NON
L’âge recommandé pour commencer le dépistage est de 21 ans. Toutefois, le dépistage peut être retardé chez les femmes qui n’ont pas encore eu de relation sexuelle à cet âge.

Le test Pap doit être fait chaque année. NON
Si le test est normal, l’intervalle recommandé entre les tests de dépistage est de trois ans, et non chaque année comme on le suggérait auparavant. Chez les femmes qui ont eu des tests Pap régulièrement, le dépistage peut cesser à 69 ans si les résultats des trois derniers tests effectués étaient normaux.

Le test Pap permet aussi de dépister l’herpès génital. NON
Le test Pap a pour but de déceler les cellules anormales au col de l’utérus afin de surveiller et de traiter, le cas échéant, les cellules cancéreuses qui pourraient s’y trouver. Pour sa part, le diagnostic de l’herpès génital se fait à partir des lésions herpétiques apparentes dans la région génitale.

La découverte de cellules anormales au col de l’utérus est toujours synonyme de cancer du col de l’utérus. NON
Le résultat anormal d’un test Pap ne signifie pas nécessairement un état précancéreux ou qu’un cancer est présent. Certaines cellules anormales peuvent revenir à la normale d’elles-mêmes. Et, il se passe généralement plusieurs années entre l’apparition des cellules anormales et le développement d’un cancer du col de l’utérus. Pour plus de détails concernant ce type de cancer, consultez l’article La vaccination contre le VPH démystifiée.
HeapMedia1156

Votre défi santé cette semaine

Stimuler votre cerveau
Prêt à relever le défi?

Mon profil santé

Indiquez-nous vos champs d'intérêt et nous vous recommanderons les contenus les plus pertinents pour vous lors de chaque visite!
M'inscrire