Logo Télé-Québec

8 mars 2016

Les mythes

Le diabète de grossesse démystifié

Cet article fait partie du Dossier spécial Diabète.

Le diabète de grossesse survient lorsque le pancréas ne peut pas s’ajuster ni augmenter sa production d’insuline afin de répondre aux nouveaux besoins du placenta. Essentiel aux échanges entre la mère et le fœtus, le placenta produit des hormones qui augmentent le niveau de sucre dans le sang de la mère. Voici quelques affirmations qui vous permettront d’approfondir vos connaissances sur ce sujet :

Le diabète de grossesse se manifeste par le fait de vouloir manger sucré souvent. NON
Le diabète de grossesse apparaît généralement au 2e ou 3e trimestre et entraîne peu ou pas de symptômes. Les femmes qui en souffrent peuvent avoir envie d’uriner plus souvent et en grande quantité, être assoiffées, être fatiguées de façon inhabituelle et avoir la bouche plus sèche. Ces symptômes peuvent être difficiles à reconnaître en raison des changements liés à la grossesse. Toutes les femmes enceintes devraient donc faire un test de dépistage entre la 24e et la 28e semaine de grossesse afin de détecter la maladie le plus tôt possible.

Les injections d’insuline sont le seul traitement possible au diabète de grossesse. NON
Dans près du tiers des cas, les injections d’insuline seront nécessaires pour contrôler la glycémie. Pour les autres, un contrôle strict des habitudes de vie (alimentation équilibrée et activité physique, de 3 à 5 séances de 30 à 45 minutes par semaine) peut suffire à contrôler le diabète de grossesse. Les médicaments pour le diabète pris par la bouche ne sont pas utilisés pendant la grossesse.

Le diabète de grossesse augmente le risque que l’enfant soit diabétique à la naissance. NON
Un bébé dont la mère a fait du diabète de grossesse ne sera pas diabétique à la naissance. Toutefois, le diabète de grossesse peut laisser des traces chez l’enfant. Des études ont conclu qu’une fois devenus adultes, ces enfants étaient plus à risque de souffrir de surpoids et de problèmes liés au métabolisme du glucose. De plus, les bébés de mères diabétiques sont plus gros à la naissance et nécessitent une surveillance étroite dans leurs premiers jours de vie.

Une femme qui développe un diabète de grossesse souffrira du diabète toute sa vie. NON
Le diabète de grossesse disparaît souvent après l’accouchement, lorsque le placenta est expulsé. Toutefois, les femmes ayant eu un diabète de grossesse sont plus à risque que les autres de développer un diabète de type 2 dans les années qui suivent la grossesse. On estime que de 50 à 75 % des femmes qui souffrent d’obésité et qui ont fait du diabète de grossesse vont développer un diabète de type 2. Il est donc important de maintenir de bonnes habitudes de vie afin de prévenir la maladie.

Pour plus de détails concernant le diabète de type 2, visionnez l’extrait Être diagnostiqué diabétique de type 2.

Votre défi santé cette semaine

Stimuler votre cerveau
Prêt à relever le défi?

Mon profil santé

Indiquez-nous vos champs d'intérêt et nous vous recommanderons les contenus les plus pertinents pour vous lors de chaque visite!
M'inscrire