Logo Télé-Québec

1 mars 2016

Les mythes

L’intestin démystifié

L’intestin est un organe complexe et méconnu. Il est responsable de la digestion et de l’absorption des aliments consommés. Afin de bien accomplir ce travail, l’intestin sécrète des sucs digestifs par l’intermédiaire de glandes au niveau de sa paroi interne, également appelés muqueuse. Apprenez-en davantage grâce aux affirmations ci-dessous :

L’intestin grêle est un tube mesurant près de 3 mètres de long. NON
L’intestin grêle d’un adulte mesure environ 6 mètres de longueur par environ 2,5 centimètres de diamètre. Il comprend le duodénum, le jéjunum et l’iléon, qui mesurent environ respectivement 0,25 m, 2,40 m et 3,60 m.

L’intestin grêle correspond au gros intestin. NON
L’intestin grêle, ou petit intestin, poursuit la digestion des aliments, commencée par l’estomac, et absorbe les éléments nutritifs. Il est ensuite suivi par le gros intestin, ou le côlon, un organe en forme de tube ayant un diamètre supérieur à celui de l’intestin grêle et qui est situé au pourtour de ce dernier. Le côlon absorbe l’eau des aliments digérés, de manière à les expulser sous forme de selles.

L’intestin peut devenir «paresseux» si l’on prend des laxatifs. NON
Les laxatifs utilisés dans le traitement de la constipation sont sans danger pour votre intestin, à condition de suivre les recommandations de votre médecin. Ainsi, il est faux de croire que votre intestin deviendra «paresseux», et ce même si les laxatifs doivent être utilisés à long terme. Un traitement de longue durée est souvent nécessaire chez les jeunes enfants, puisque leur peur d’aller à la selle prend du temps à se dissiper. Pour en savoir plus à ce sujet, visionnez l’extrait La constipation fonctionnelle chez l’enfant.

Le syndrome du côlon irritable touche environ 5% de la population canadienne. NON
Environ 20 % des Canadiens seraient touchés par le syndrome du côlon irritable (SCI), l’un des taux les plus élevés au monde. Plus fréquent chez les femmes que chez les hommes, le SCI est une maladie chronique qui engendre un déplacement trop lent, trop rapide ou de façon imprévisible des aliments dans le gros intestin. Le stress, certains aliments et même certains médicaments peuvent être des facteurs déclencheurs de ce syndrome, sans pour autant en être la cause. En ce sens, l’approche FODMAP est un outil pratique qui permet aux personnes atteintes du SCI de détecter facilement les aliments dits « fermentescibles » et d’autres types d’aliments qui entraînent généralement des ballonnements, des gaz et des douleurs abdominales, symptômes souvent associés au SCI. Pour plus de détails, consultez le site Internet de la Canadian Digestive Health Foundation (en anglais seulement).

L’appendice se trouve au début de l’intestin grêle. NON
De la forme d’un crayon, l’appendice se situe plutôt au début du gros intestin, le côlon. Sa fonction a longtemps été étudiée, pour finalement, conclure que l’appendice produit, un peu comme les ganglions, des anticorps essentiels à la santé immunitaire. Dans certains cas, l’accumulation de matières fécales peut provoquer une inflammation de l’appendice, communément appelée appendicite. Pour en savoir davantage à ce sujet, consultez l’article L’appendicite démystifiée.

Votre défi santé cette semaine

Stimuler votre cerveau
Prêt à relever le défi?

Mon profil santé

Indiquez-nous vos champs d'intérêt et nous vous recommanderons les contenus les plus pertinents pour vous lors de chaque visite!
M'inscrire