Logo Télé-Québec

19 janvier 2016

Aide-mémoire

Différencier un mal de tête d’une migraine

Le mal de tête fait l’objet de nombreuses consultations chez le médecin chaque année. Mais, comment être certain qu’il s’agit d’un mal de tête (céphalée de tension) et non d’une migraine? Voici un aide-mémoire qui vous permettra d’y voir plus clair.

Céphalée de tension
La céphalée de tension est très fréquente. Jusqu’à 75% de la population serait touchée. La douleur est ressentie sous forme de pression ou de serrement, débutant au front, parfois derrière la tête et au cou. La douleur est incommodante, mais pas très forte. La lumière, les bruits et l’activité physique ne modifient pas ou très peu la douleur. Celle-ci ne s’accompagne pas de nausée et s’installe assez graduellement. Bien qu’incommodante, elle n’est pas grave.

Migraine
La migraine touche près d’une femme sur 4 et près d’un homme sur 12. La douleur est souvent ressentie d’un seul côté de la tête et habituellement pulsatile (battements douloureux). Elle s’accompagne le plus souvent de nausées et parfois de vomissements. Elle est plus intense que la douleur des céphalées de tension. Elle peut durer de quelques heures à quelques jours. Les bruits, la lumière, les odeurs et l’activité physique augmentent en général l’intensité de la douleur. Chez certaines personnes, une aura précède la migraine. Le plus souvent, il s’agit d’un flash lumineux ou d’un changement dans la vision. L’aura peut également se manifester sous forme de picotements ou d’engourdissements au niveau d’un bras ou plus rarement d’une jambe. L’aura dure généralement moins d’une heure, puis la migraine apparaît dans l’heure qui suit.

Les migraineux ont tout intérêt à tenir un journal afin d’identifier les facteurs déclencheurs de leurs douloureux maux de tête. Les plus chanceux seront soulagés par l’acétaminophène ou l’ibuprofène. Par contre, pour plusieurs, des médicaments sous prescription seront nécessaires. En résumé, la migraine est présente si vous avez au moins 2 des symptômes suivants :

  • Douleur à la tête pulsatile (battements douloureux);
  • Douleur à la tête aggravée par des mouvements normaux du corps;
  • Nausées;
  • Vomissements;
  • Sensibilité à la lumière ou au bruit.

N’hésitez pas à vous présenter à l’urgence si vous éprouvez l’un de ses symptômes :

  • Un premier mal de tête après 50 ans;
  • Un mal de tête grave qui survient très soudainement ou qui atteint son intensité maximale en quelques minutes ou secondes;
  • Des changements dans la vision;
  • Des difficultés à parler;
  • De la confusion;
  • Des troubles de coordination;
  • De la fièvre;
  • Une raideur à la nuque.

Le médecin tentera de remédier à cette situation inconfortable en choisissant le traitement approprié en fonction de vos symptômes.HeapMedia834

Votre défi santé cette semaine

Stimuler votre cerveau
Prêt à relever le défi?

Mon profil santé

Indiquez-nous vos champs d'intérêt et nous vous recommanderons les contenus les plus pertinents pour vous lors de chaque visite!
M'inscrire