Logo Télé-Québec

2 février 2016

Aide-mémoire

Adieu les inconforts de l’infection urinaire

L’infection urinaire arrive plus souvent chez les femmes, car l’anatomie féminine (proximité de l’urètre et de l’anus, urètre plus court) favorise la contamination de l’urine par les selles. Les premiers inconforts ressentis lors d’une telle infection sont :

  • Une envie fréquente d’uriner;
  • Une douleur pendant que vous urinez ou juste après;
  • Une urine nauséabonde et plus opaque qu’à l’habitude;
  • Du sang dans l’urine.

Il vaut mieux consulter rapidement, au maximum deux jours après le début de l’infection, afin de prévenir une infection des reins (pyélonéphrite), dite infection urinaire haute, qui occasionnera des douleurs importantes au milieu du dos – le plus souvent sur un côté –, de la fièvre et des vomissements.

Généralement, les infections urinaires sont dites basses, car elles affectent la vessie (cystite). Ce type d’infection se soigne facilement à l’aide d’antibiotiques oraux dont le type et la durée varient en fonction de la gravité et de la localisation de l’infection. Il est important de suivre la posologie, même si vous êtes soulagé dans les heures qui suivent la prise de l’antibiotique. En ne menant pas à terme le traitement, vous ne guérirez pas l’infection, et les bactéries pourront développer une résistance aux antibiotiques.

Il existe des moyens simples de prévenir les infections urinaires. En voici quelques-uns :

  • Boire souvent de l’eau. Le risque d’infection diminue grandement lorsque la vessie est remplie et vidée régulièrement.
  • Aller à la toilette souvent, de manière à ne pas retenir l’urine et ne pas être constipé.
  • Uriner après les relations sexuelles afin d’éliminer les bactéries.
  • S’essuyer correctement après être allé à la selle, c’est-à-dire de l’avant à l’arrière.
  • Oublier le jus de canneberge. De récentes études ont démontré qu’il serait inefficace dans la prévention des infections urinaires.

Ce que vous devriez savoir…
Bien que plus fréquente chez les femmes, l’infection urinaire peut aussi se produire chez les hommes. Elle est alors souvent causée par une grosse prostate (hypertrophie bénigne de la prostate), qui favorise la stagnation de l’urine dans de la vessie. Chez les jeunes enfants, on l’observe chez ceux qui naissent avec une anomalie du système urinaire. La constipation ainsi que l’installation d’une sonde urinaire peuvent également favoriser ce type d’infection.
HeapMedia389

Votre défi santé cette semaine

Stimuler votre cerveau
Prêt à relever le défi?

Mon profil santé

Indiquez-nous vos champs d'intérêt et nous vous recommanderons les contenus les plus pertinents pour vous lors de chaque visite!
M'inscrire