Logo Télé-Québec

10 novembre 2015

Le truc de la semaine

L'importance de bien irriguer son nez

Cet article fait partie du Dossier spécial Infections courantes.

Votre nez est congestionné et vous en avez marre de mal dormir? Irriguez votre nez avec une solution d’eau saline et vous serez en mesure de respirer à nouveau normalement. L’irrigation nettoiera les fosses nasales et rendra le mucus plus liquide, ce qui favorisera son écoulement. De cette façon, les risques de sinusite et d’otite sont réduits.

Il existe de nombreux types de solutions salines, des gouttes aux vaporisateurs (HydraSense®, Otrivin eau de mer et aloès®, Salinex®) en passant par la douche nasale (Rhinaris® Sinus, Sinus Rinse®) avec ou sans pot neti.

La douche nasale s’effectue soit avec le pot neti, qui est un petit dispositif qui ressemble à une théière qu’on insère dans une narine, ou avec la bouteille fournie par le fabriquant. Ceux-ci doivent être remplis de solution saline. On se place ensuite au-dessus d’un récipient ou d’un évier, puis on presse le pot neti ou la bouteille de manière à faire entrer la solution saline dans une narine. Elle se fraie un chemin dans le nez afin de ressortir par l’autre narine. Ainsi, la narine est en principe libérée du mucus qui s’y trouvait. Il ne reste qu’à irriguer l’autre narine.

Voici une recette de solution saline maison :

  • ½ c. à thé (2,5 ml) de sel;
  • ¼ c. à thé (1 ml) de bicarbonate de soude («petite vache») (non essentiel);
  • 250 ml d’eau bouillie, refroidie.
    Il est important d’utiliser de l’eau bouillie pendant quelques minutes afin de réduire le risque d’infection.

Ce que vous devriez savoir…
La prise de décongestionnant oral ou sous forme de vaporisateur en vente libre est aussi possible si vous êtes très congestionné, mais il ne faut jamais l’utiliser pendant plus de trois jours consécutifs. Assurez-vous de suivre la posologie recommandée afin d’éviter l’effet rebond, c’est-à-dire le retour de la congestion nasale dès l’arrêt de la médication. Si les décongestionnants sont utilisés plus de trois jours consécutifs, les muqueuses auront tellement aimé la médication qu’elles en redemanderont. Elles deviendront en quelque sorte «dépendantes». N’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien.
HeapMedia566

Votre défi santé cette semaine

Stimuler votre cerveau
Prêt à relever le défi?

Mon profil santé

Indiquez-nous vos champs d'intérêt et nous vous recommanderons les contenus les plus pertinents pour vous lors de chaque visite!
M'inscrire