Logo Télé-Québec

13 octobre 2015

Les dangers de l’alcool au volant

Votre 5 à 7 a été bien arrosé. Vous envisagez prendre votre voiture. Ne vous méprenez pas! Il suffit d’avoir pris que quelques consommations pour commettre une infraction en matière d’alcool au volant. Selon le Code criminel, vous pouvez être arrêté et condamné si votre taux d’alcoolémie est supérieur à 80 milligrammes (mg) d’alcool par 100 millilitres (ml) de sang (0,08). Le taux d’alcool dans le sang n’est, par contre, pas le seul élément dont il faut tenir compte. Pour prendre le volant, vous devez être apte à conduire. Une personne peut donc avoir seulement 50 mg d’alcool par 100 ml de sang (0,05) et ne pas être en état de conduire.

Pour vous donner une idée de votre taux d’alcoolémie, Éducalcool a mis au point un calculateur qui permet de mesurer approximativement le taux d’alcool dans le sang.

Il est important de savoir que l’alcool affecte la perception, l’attention et la capacité de réaction, ce qui peut avoir de graves répercussions sur la conduite. Voici comment l’alcool peut vous influencer :

  • 50 mg d’alcool par 100 ml de sang (0,05)
    L’euphorie commence à se faire ressentir. Vous êtes plus communicatif. Quelques troubles de la coordination apparaissent.
  • 80 mg d’alcool par 100 ml de sang (0,08)
    À ce stade, le temps de réaction est allongé de 30 à 50% par rapport à celui d’une personne qui n’a pas bu.
  • 100 à 200 mg d’alcool par 100 ml de sang (0,10 à 0,20)
    Il s’agit d’ivresse. Le temps de réaction et l’équilibre sont fortement altérés. Les émotions et le comportement sont aussi fortement influencés. Vous êtes confus et votre sens de l’orientation fait défaut.

Si un policier vous arrête et qu’il suspecte que vous avez les facultés affaiblies, vous êtes obligés de souffler dans l’appareil de détection et de vous soumettre à des tests de coordination. Par exemple, il pourrait vous demander de marcher à pas de souris sur une ligne ou encore de lever une jambe en regardant le pied qui ne touche pas au sol pendant 30 secondes.

Ce que vous devriez savoir…
En 2013, près de 40 % des conducteurs décédés sur la route avaient consommé de l’alcool. La majorité d’entre eux avait un taux d’alcoolémie supérieur à 150 mg d’alcool par 100 ml de sang (0,15).

Pour en savoir davantage, consulter cette brochure de la Société de l’assurance automobile du Québec.
HeapMedia313

Votre défi santé cette semaine

Stimuler votre cerveau
Prêt à relever le défi?

Mon profil santé

Indiquez-nous vos champs d'intérêt et nous vous recommanderons les contenus les plus pertinents pour vous lors de chaque visite!
M'inscrire