Logo Télé-Québec

13 octobre 2015

Le chiffre de la semaine

30% : Quand la probabilité d'avoir le zona est plus grande qu’on pense!

Près de 30% de la population canadienne ayant eu la varicelle est à risque de développer le zona selon de récentes études.

Le zona est une réactivation du virus varicelle-zona (VVZ), qui cause en premier lieu la varicelle. Il se caractérise par de la douleur et la présence de boutons qui ressemblent à des gouttes de rosée sur un pétale de rose. En effet, le bouton ressemble à une petite goutte d’eau et la peau en dessous est rougeâtre.

La cause de la réactivation de ce virus est souvent inconnue. Chose certaine, toutes les personnes ayant eu la varicelle sont porteuses du virus. Ce dernier demeure dans le corps, au niveau des terminaisons nerveuses, mais à l’état latent, comme s’il dormait. S’il dort profondément, vous n’aurez sans doute jamais le zona. Par contre, si le virus s’éveille, il cause des lésions dans le territoire du nerf où le virus était endormi.

Le zona est plus fréquent chez les personnes de plus de 50 ans et touche autant les hommes que les femmes. Le traitement du zona vise à diminuer la durée et l’intensité des symptômes grâce à des médicaments antiviraux. Pour être efficace, le traitement doit être pris le plus tôt possible et au maximum 3 jours après l’apparition de boutons.

Ce que vous devriez savoir…
Lorsque les lésions de zona sont présentes, il est possible de transmettre la varicelle, et non le zona, à une personne qui ne l’a jamais eue et qui n’est pas vaccinée. Ceci est surtout possible par l’entremise du liquide contenu dans les boutons de zona.HeapMedia389

Votre défi santé cette semaine

Stimuler votre cerveau
Prêt à relever le défi?

Mon profil santé

Indiquez-nous vos champs d'intérêt et nous vous recommanderons les contenus les plus pertinents pour vous lors de chaque visite!
M'inscrire