Logo Télé-Québec

12 janvier 2016

Au secours

Quoi faire? Mon enfant a la gastro-entérite!

  • D’une durée de 24 à 72 heures, la gastro-entérite est très contagieuse. Les personnes malades sont contagieuses à partir du moment où elles commencent à ressentir les premiers symptômes. Déroulez les photos pour découvrir quelques conseils afin qu'elle vous laisse tranquille tout en évitant sa propagation.

  • Lavez-vous les mains régulièrement avant, pendant et après la préparation des repas, après être allé aux toilettes ou après avoir aidé un enfant à y aller ou après avoir changé la couche d’un enfant.

  • Nettoyez le siège des toilettes et les surfaces qui auraient pu être infectées.

  • Évitez d’être en contact avec une personne atteinte de gastro-entérite.

La gastro-entérite est une inflammation des parois de l’estomac et de l’intestin. D’origine virale (le plus souvent), bactérienne ou parasitaire, elle provoque des crampes abdominales, de la diarrhée (plus de 4 selles liquides en 24 heures), de la nausée, des vomissements, et parfois de la fièvre.

La gastro-entérite peut entraîner de la déshydratation c’est-à-dire que le corps élimine en trop grande quantité de l’eau et des sels minéraux, essentiels à son bon fonctionnement. Le test de l’ongle est pratique pour vérifier la présence de déshydratation. Appuyez sur l’ongle. Comptez un mille et un, un mille et deux. Si l’ongle est toujours blanc, au lieu d’être redevenu rosé, c’est un signe de déshydratation tout comme les mains et les pieds plus froids qu’à l’habitude ainsi qu’une absence d’urine pendant plus de 12 heures.

Aucun médicament n’existe actuellement pour traiter la gastro-entérite. Seuls le repos et l’hydratation feront en sorte de remettre sur pieds votre enfant malade.

Bien s’hydrater
Afin d’éviter toute complication, il est important de bien hydrater votre enfant malgré la nausée et les vomissements. Pour ce faire, faites-lui boire fréquemment une petite quantité de liquide, c’est-à-dire une cuillère à thé d’une solution orale de réhydratation de type Pedyalitre®, idéale mais difficile à faire avaler à l’enfant en raison de son goût particulier. Il existe aussi les boissons sportives de type Gatorade®, moins idéales mais meilleures au goût.

Si vous ne réussissez pas à réintroduire les liquides, même en petite quantité, vous pouvez tenter un antiémétique qui agit contre les vomissements et la nausée comme le Gravol® (dimenhydrinate) pour les enfants de plus de 2 ans ou le Zofran® (ondansetron), sur ordonnance. Chez les adultes seulement, l’Imodium® (lopéramide) peut être utilisé si les diarrhées sont très importantes. Un ou 2 comprimés suffisent la majeure partie du temps.

Quand recommencer à manger?
Il n’y a aucune urgence! Même si vous avez faim, il faut laisser le tube digestif se reposer. Tentez de manger lorsque les vomissements ont cessé et que les liquides en grande quantité sont tolérés. Choisissez alors des aliments faciles à digérer tels que des soupes maisons, des yogourts, des bananes, du riz ou des pâtes blanches.

Ce que vous devriez savoir…
Oubliez les grands verres d’eau qui rempliront trop rapidement d’une grande quantité de liquide l’estomac de votre enfant, déjà fragilisé par l’inflammation. Les boissons gazeuses ne devraient jamais être utilisées, même si elles sont «dégazéifiées», puisqu’elles sont beaucoup trop sucrées et ne contiennent pas de sels minéraux.

N’hésitez pas à visionner l’extrait Tout savoir sur la gastro-entérite pour plus de détails sur la prévention de cette infection. HeapMedia834

Votre défi santé cette semaine

Stimuler votre cerveau
Prêt à relever le défi?

Mon profil santé

Indiquez-nous vos champs d'intérêt et nous vous recommanderons les contenus les plus pertinents pour vous lors de chaque visite!
M'inscrire